César 2023 : qui est Rebecca Marder, nommée pour le meilleur espoir féminin avec Une jeune fille qui va bien ?

Signé Sandrine Kiberlain, Une jeune fille qui va bien met en scène Rebecca Marder dans le rôle d’une jeune femme juive dont l’insouciance et la passion pour le théâtre la pousse à poursuivre ses rêves de comédie. Pour sa performance, l’interprète est nommée dans la catégorie meilleur espoir féminin. Qui est cette jeune actrice ?

Les César 2023 se dérouleront le 24 février 2023 en direct de l’Olympia. Comme chaque année, les célèbres visages du cinéma français se presseront dans la salle du neuvième arrondissement dans l’espoir d’être récompensés pour leur travail, à l’image d’interprètes déjà bien connus du grand public comme Virginie Efira pour Revoir Paris, la récemment césarisée Laure Calamy ou encore Jean Dujardin pour son rôle de flic à la brigade anti-terroriste dans Novembre, nommés lors cette 48ème cérémonie dont Tahar Rahim est le président d’honneur du jury. Outre les acteurs renommés s’immiscent également les jeunes pousses du septième art qui espèrent briller dans la catégorie meilleur espoir. Parmi les prétendants au titre de meilleur espoir féminin figure Rebecca Marder, actrice principale d’Une jeune fille qui va bien. Qui est-elle ?

Née en 1995 d’une mère critique de théâtre et journaliste et d’un père musicien, elle se passionne pour la comédie dès son plus jeune âge. Elle débute une formation au Conservatoire d’art dramatique situé dans le 13e arrondissement de Paris avant d’intégrer le Théâtre National de Strasbourg où elle continue à se perfectionner. C’est en 2001 dans Ceci est mon corps qu’elle fait ses premiers pas devant la caméra, puis dans Demandez la permission aux enfants en six ans plus. Sur le petit écran, elle s’illustre dans Clara, une passion française (2008), E-Love (2011) ou encore Emma (2012), téléfilm pour lequel elle remporte le prix jeune espoir féminin lors du Festival de la fiction TV de La Rochelle 2011.

Un carrière prolifique

Côté cinéma, elle s’illustre tour à tour dans La Rafle aux côtés de Gad Elmaleh et de Mélanie Laurent, Un homme pressé, Deux moi, film de Cédric Klapisch qui met en vedette François Civil et Ana Girardot ou encore La Daronne. En 2021, elle tourne dans le premier film de Suzanne Lindon, Seize Printemps, avant de collaborer un plus tard avec la mère de cette dernière, Sandrine Kiberlain, pour le long-métrage Une jeune fille qui va bien qui lui vaut sa nomination aux César.

En 2022, l’actrice joue le rôle Simone Veil jeune dans le biopic Simone, le voyage du siècle. Rebecca Marder est également très active sur les planches et prend régulièrement part à des pièces comme Les Rustres, L’Hôtel du libre échange, L’Éveil du printemps, Fanny et Alexandre ou bien La Cerisaie. Déjà présente dans de nombreuses productions, elle est également à l’affiche de plusieurs projets en 2023, La Grande Magie, Mon crime et De Grandes espérances. À voir si ce début de carrière prolifique sera finalement récompensé le 24 février.