César 2023 : accusé de viols, Sofiane Bennacer est exclu… mais toujours en lice pour la statuette !

Ce mercredi 23 novembre, l’Académie des César a annoncé que Sofiane Bennacer, mis en examen en octobre pour les viols présumés de deux anciennes compagnes et des violences sur une troisième, a été exclu de la liste des Révélations pour la prochaine cérémonie qui se déroulera en 2023. Le comédien pourra néanmoins tout de même prétendre à la statuette.

À plusieurs mois de la cérémonie, les César connaissent déjà une polémique d’ampleur. En effet, l’acteur Sofiane Bennacer, qui a été mis en examen en octobre dernier à Mulhouse pour les viols présumés de deux anciennes compagnes et des violences sur une troisième, a été exclu de la liste des Révélations des César 2023, a annoncé ce mercredi 23 novembre l’Académie dans un communiqué.

Le Bureau de l’Académie des César, en accord avec le Comité Révélations, a décidé que les informations publiées par la presse depuis le 22 novembre […] commandaient, sans préjudice de la présomption d’innocence et par respect pour les victimes présumées, de le retirer de la liste des 32 Révélations, proposée à titre indicatif le 16 novembre pour les César 2023″, peut-on ainsi lire dans le texte. L’Académie des Arts et Techniques du Cinéma, qui décerne chaque année les César, a également indiqué qu’elle avait décidé de modifier “dans les meilleurs délais” le “règlement qui régit l’organisation de la Cérémonie des César, règlement qui ne prévoit pas, à ce jour, l’hypothèse d’une mise en cause judiciaire d’un·e participant·e à un film éligible“.

Les accusations auxquelles fait face Sofiane Bennacer concernent des faits de viols et violences qui seraient survenus entre 2018 et 2019 à Mulhouse, Strasbourg et Paris, et les victimes présumées évoluent dans le monde du théâtre.

Sofiane Bennacer : “je décide de continuer à concourir pour les César”

Le comédien de 25 ans, révélé dans le dernier film de Valeria Bruni-Tedeschi, Les Amandiers, sorti le 16 novembre, a clamé son innocence sur Instagram ce mercredi. “Je suis innocent […] La présomption d’innocence existe-t-elle encore? Ou sommes-nous dans un état de non-droit, un état où la simple accusation sans fondement peut détruire une vie?”, s’est-il demandé, avant d’annoncer qu’il resterait en lice pour décrocher la statuette : “Je vais peut-être me faire boycotter par le cinéma. De toute façon, je me suis fait humilier au plus profond de mon âme […] Je vais être libre dans quelques mois car je n’ai rien fait […] S’ il y avait la moindre preuve contre moi, pas de simples témoignages bidons, des vrais preuves, je serais déjà en prison. C’est pourquoi je décide de continuer à concourir pour les César.”

Sofiane Bennacer pourra en effet bien rester dans la compétition, mais contrairement aux 31 acteurs et actrices qui figurent désormais sur la liste des Révélations, il ne participera ni au tournage d’un court-métrage avec la réalisatrice Audrey Diwan, ni au dîner qui aura lieu le 16 janvier prochain en présence de stars du cinéma français.