ce nouveau film Netflix a-t-il un lien avec celui de 2006 et la série Le Parfum ?

Ce mercredi 21 septembre, Netflix propose à ses abonnés un nouveau thriller allemand intitulé Le Parfumeur. Un titre qui n’est pas sans rappeler le célèbre film Le Parfum, sorti en 2006.

La suite sous cette publicité

Quand un roman cartonne en librairie, il n’est pas rare que le 7ᵉ art s’y intéresse de plus près pour l’adapter au cinéma. C’est ce qui s’est passé avec Le Parfum, le best-seller de Patrick Süskind publié en 1985 et vendu à des millions d’exemplaires. D’abord avec le film éponyme de Tom Tykwer sorti en salles en 2006 avec Dustin Hoffman et le regretté Alan Rickman dans la distribution, puis sous forme de série sur Netflix en 2019. À nouveau, la célèbre plateforme de streaming propose à ses abonnés une libre adaptation de l’œuvre de Süskind avec Le Parfumeur, une production allemande disponible depuis ce mercredi 21 septembre.

Le Parfumeur (Netflix) : une policière en quête de sens

Signé Nils Willbrandt, ce nouveau thriller allemand raconte l’histoire d’une policière qui a perdu l’odorat et cherche à tout prix à récupérer son amant. Pour ce faire, elle va s’associer à un créateur de parfum qui utilise des méthodes mortelles pour créer la senteur parfaite. Au casting du film, on retrouvera Emilia Schüle et Ludwig Simon (Nous, la vague) dans les rôles principaux, accompagnés, entre autres, par Robert Finster, Solveig Arnarsdottir et August Diehl.

La suite sous cette publicité

Le Parfumeur : une adaptation très libre de l’œuvre originale sur Netflix

Il ne faut pas s’y méprendre, Le Parfumeur est loin d’être une simple copie du roman à succès et du film de 2006. Si les thèmes principaux demeurent – un meurtrier en quête de l’essence absolue – Nils Willbrandt propose, avec Le Parfumeur, une version totalement revisitée et modernisée de l’histoire d’origine. Simple exemple, l’action ne se situe plus au 18ème siècle comme dans l’œuvre originelle, mais a été transposée dans notre société contemporaine. Une nouvelle approche qu’avait déjà tentée Netflix en 2019 avec sa mini-série éponyme et dans laquelle il n’était plus question d’un seul meurtrier, mais de six adolescents qui, pris de passion par la lecture du roman, s’entraînaient à “devenir comme Grenouille“, le héros dudit roman.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

x