ce détail étonnant qui permet à la réalité de rejoindre la fiction

La nouvelle série Les Papillons noirs a rencontré un véritable succès sur Arte et désormais sur Netflix. Un livre du même titre a d’ailleurs récemment été publié et fait le lien avec la fiction. Une mise en abîme impressionnante.

La suite sous cette publicité

Si vous êtes abonnés à Netflix, vous n’avez sûrement pas pu passer à côté de la série Les Papillons noirs. Disponible depuis le 14 octobre dernier sur la plateforme de streaming, après une première diffusion réussie sur Arte, ce thriller français composé de six épisodes est dans le top des contenus les plus visionnés ces derniers jours. Créée par Olivier Abbou et Bruno Merle, la série suit Adrien (Nicolas Duvauchelle), un écrivain en panne d’inspiration, contacté par Albert (Niels Astrup), un vieil homme mystérieux qui cherche à faire écrire ses mémoires. Au fil des rencontres, ce dernier lui raconte la série de meurtres sordides qu’il a commis dans les années 1970 avec son amour de l’époque, une certaine Solange. Adrien va comprendre qu’il n’a pas été choisi au hasard par cet individu… Voilà pour l’histoire, que vous pouvez également retrouver en librairie puisqu’un livre du même titre a été publié aux éditions du Masque. Mais, contrairement à ce que l’on pourrait penser, la série n’est pas adaptation du livre… C’est même l’inverse !

La suite sous cette publicité

Les Papillons noirs : le roman d’Adrien publié pour de vrai

En effet, il s’agit en réalité du livre écrit par le personnage d’Adrien (alias “Mody”, son pseudo d’auteur) dans la série qui a été mis en vente (pour de vrai donc) le 7 septembre dernier. À savoir que le véritable auteur de cet ouvrage de fiction s’appelle Gabriel Katz, un ghotswriter. Il a d’ailleurs eu le droit à son petit caméo dans la série. L’idée de ce procédé de mise en abyme complètement hallucinant vient de son co-créateur, Olivier Abbou : “Nous nous sommes dits que ce serait extraordinaire que ce livre sorte, car, en plus d’abattre le quatrième mur, il permettait d’offrir au public un roman qui soit le livre qu’écrit Adrien, avec les libertés qu’il va prendre vis-à-vis de la série et avec le hors champ qu’il va pouvoir proposer”, a-t-il expliqué en conférence de presse. “Il y a de nombreuses scènes que nous ne voyons pas dans la série, qui racontent l’intimité d’Albert et Solange. C’est assez passionnant et rare de pouvoir concrétiser un projet comme celui-là”, a-t-il ajouté.

La suite sous cette publicité

Les Papillons noirs : des libertés scénaristiques dans le livre publié

Dans le livre que l’on peut se procurer, Gabriel Katz s’est aussi permis quelques libertés, notamment pour reproduire au mieux l’effet du twist final (qu’on ne vous dévoilera pas, pour ne pas vous spoiler évidemment). De même, le roman est écrit selon la vision de Mody, alors que la série décrit la vision d’Albert. D’où certaines différences entre l’histoire du couple retranscrite dans le livre et la manière dont elle est racontée dans la série. “En termes de process, c’était aussi très intéressant. Il fallait que l’auteur puisse se mettre au service de la série. Il a fallu également concevoir graphiquement ce à quoi le livre allait ressembler puisqu’on voit le roman dans la série”, a confié Olivier Abbou.

Article écrit en collaboration avec 6Médias