Carcassonne. Le Festival international du film politique dévoile sa programmation

l’essentiel
Le Festival international du film politique a dévoilé mercredi 23 novembre à l’Odéum la programmation de cette 5e édition organisée du 12 au 16 janvier. Au programme : sept prix décernés, 37 films en lice, 50 artistes attendus et 60 créneaux horaires dédiés.

“Du grand cinéma”, promettent les organisateurs du Festival international du film politique (FIFP). Du 12 au 16 janvier 2023, cet évènement quasiment unique en Europe repose ses valises à Carcassonne pour sa cinquième édition.

Étienne Garcia et Henzo Lefèvre, respectivement président et directeur du FIFP, présentaient mercredi 23 novembre le programme du millésime 2023. 37 courts et longs-métrages, quasiment tous en avant-première et répartis sur 60 créneaux horaires, seront à l’affiche dans les trois salles réquisitionnées pour l’occasion. À savoir le Dôme, le cinéma CGR Colisée et l’Odéum.

Parmi les œuvres représentées, certaines françaises, mais aussi des réalisations britanniques, estoniennes ou encore chiliennes. Relatant de thèmes politiques, de facto engagés, telles que “La syndicaliste”, “The little comrade” ou encore “Houria”, qui sera par ailleurs le film d’ouverture de cette cinquième édition.

Deux nouveautés majeures feront leur apparition. “Il y aura un festival scolaire“, assure l’un des organisateurs qui annonce aussi “la gratuité pour les élèves”, qui devraient être 800 selon les estimations du Département. Il y aura également des petits-déjeuners organisés tous les matins entre les artistes, les équipes et le public. “Ça nous tenait à cœur pour pousser plus loin la discussion, créer des moments de complicité avec les artistes“, assure-t-il.

Le festival en chiffres

Depuis 2018, le FIFP a cumulé 22 750 entrées, dont 10 000 l’an dernier et 920 000 € de retombées totales à l’échelle du territoire selon les estimations des organisateurs qui souhaitent “travailler pour accueillir d’avantage de public” à l’avenir. Pour 2023, ils tablent sur des retombées allant de 300 000 à 500 000 €. Le Festival international du film politique, c’est aussi 80 bénévoles, cinq catégories de jury et deux comités de sélection mobilisés pour le bon déroulé de l’évènement. C’est également 353 courts et longs-métrages reçus et visionnés venant de 67 pays différents.

Sept prix seront décernés, dont le plus prestigieux : le grand prix du jury. Les spectateurs auront un rôle à jouer, puisqu’ils pourront voter après les séances pour élire le lauréat du prix du public. Enfin, le Festival c’est surtout un phare dédié à l’accueil des cinéphiles : la maison du Festival, qui accueille le point information et où il sera possible d’acheter vos entrées, en plus des autres points de vente (Cultura, Leclerc, CGR). Ouverture des billetteries physiques et en ligne lundi 28 novembre à 8 h.

Les infos pratiques

Quatre passes sont mis en vente :– Passe journée : 15 €- Passe week-end (vendredi-samedi-dimanche) : 25 €- Passe cinéphile (cérémonie de clôture non inclue) : 35 €- Passe premium (passe cinéphile, cérémonie et dîner de clôture inclus, deux consommations comprises, une affiche offerte) : 60 €

x