“Ça commence à me casser les cou*****” : Xavier Dolan perd totalement son sang-froid dans En aparté

Xavier Dolan était invité sur le plateau d’En Aparté ce lundi 23 janvier. Mais alors qu’il était en train d’évoquer son métier, le réalisateur québécois s’est montré très agacé en évoquant les remarques récurrentes qu’il entend quand on parle de ses films.

Ce lundi 23 janvier, Xavier Dolan était invité dans En Aparté, sur Canal+, afin d’évoquer sa toute première série, La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé. Une fiction en cinq épisodes adaptée de la pièce éponyme du dramaturge canadien Michel Marc Bouchard, et dans laquelle on retrouve notamment l’actrice fétiche du réalisateur, Anne Dorval. Une comédienne, qui, selon Nathalie Levy, représente “la figure de la mère” dans la plupart des productions de Xavier Dolan. Un constat que ne semble pas vraiment partager ce dernier.

C’est une phrase que je trouve un peu itérative. J’en parlais avec Anne l’autre jour, mais il y a autant de personnages de mères que de femmes sur la Terre. C’est très large comme thématique”, a confié le cinéaste québécois, avant de préciser sa vision des personnages : “je m’en fous qu’elle fasse une mère. Ce n’est pas intéressant. Elle ne peut pas dire ‘je joue le rôle d’une mère’ mais ‘je joue le rôle d’une femme qui veut devenir mère. Une femme qui a des ambitions, dont ces ambitions sont contrecarrées par un incident malheureux’. C’est ça son personnage. Ce n’est pas ‘je joue une mère’. Tout comme moi je ne joue pas un homosexuel”.

Xavier Dolan : “le thème qui m’intéresse vraiment, c’est la vie”

Visiblement agacé, Xavier Dolan a fini par perdre son sang-froid et dire ce qu’il avait sur le coeur. “Donc quand les gens me parlent des thèmes de la maternité ou de l’homosexualité, ça commence vraiment à me casser les couilles parce que ce ne sont pas des thèmes”, s’est-il emporter. Et d’ajouter : “ce sont des histoires avant tout et puis ce sont des individus, des personnages. Donc moi je pense que le thème qui m’intéresse vraiment depuis le début, c’est la vie et ce sont les gens.”

Xavier Dolan agacé d’être comparé à Pedro Almodovar

“J‘ai senti un agacement“, a alors noté l’animatrice d’En Aparté. Ce à quoi Xavier Dolan a répondu : “parce que ce sont des questions qui sont très fréquentes et qui ne montrent une compréhension obtuse de ce qu’est un être humain”. Le réalisateur de 33 ans a conclu en donnant un autre exemple de comparaison qui l’irrite au plus haut point. “C’est comme quand les gens me parlaient d’Almodovar à cause de mes films, parce que je suis gay, que c’est coloré et qu’il y a des femmes de caractère. C’est réducteur pour moi et pour Almodovar. Nos cinémas n’ont rien en commun. (…) Pour moi, d’entendre des comparaisons comme ça c’est vraiment montrer une incompréhension totale de ce que c’est que créer un univers et avoir une identité propre”. Une mise au point franche qui a le mérite d’être claire.