Ça bouge chez Netflix

La semaine dernière, le leader mondial du streaming vidéo a publié d’excellents résultats pour le quatrième trimestre. Le même jour, son fondateur, a choisi de faire un pas de côté.

Le 19 janvier 2023 restera dans les annales de Netflix: c’est le jour où Reed Hastings, son fondateur, a décidé de quitter la direction opérationnelle après un quart de siècle d’existence. Ce n’est pas une question de résultats puisqu’ils sont bons: au quatrième trimestre, Netflix a ajouté 7,7 millions d’abonnés, soit près de 3 millions au-delà des …

Le 19 janvier 2023 restera dans les annales de Netflix: c’est le jour où Reed Hastings, son fondateur, a décidé de quitter la direction opérationnelle après un quart de siècle d’existence. Ce n’est pas une question de résultats puisqu’ils sont bons: au quatrième trimestre, Netflix a ajouté 7,7 millions d’abonnés, soit près de 3 millions au-delà des prévisions. Le leader mondial du streaming vidéo (il est deuxième si on globalise les abonnés de toutes les plateformes liées à Disney mais se trouve devant Disney+) affiche désormais 231 millions d’abonnés. Une belle performance qui se double d’excellents chiffres financiers. En 2022, Netflix a dégagé un résultat opérationnel de 6,4 milliards de dollars et une jolie marge opérationnelle de 20%. Le groupe disposait ainsi d’un flux de trésorerie de 1,6 milliard de dollars à fin 2022 et envisage de le doubler en 2023. Après avoir accepté une direction en tandem avec Ted Sarandos en 2020, Reed Hastings devient président exécutif de Netflix, un changement qui n’est pas sans rappeler celui de Jeff Bezos chez Amazon. A sa place, l’entreprise a promu Greg Peters, jusqu’ici COO. Il ne devrait pas y avoir de véritable changement de gouvernance ni de culture d’entreprise puisque ce trio travaille main dans la main depuis plus de 10 ans. Par contre, en termes commerciaux, des changements se profilent. Après l’arrivée d’offres avec publicité dont ne voulait pas vraiment Hastings puisqu’elles sont en opposition avec son modèle de base, Netflix devrait se lancer enfin dans des opérations marketing dignes de ce nom pour soutenir la sortie de ses longs métrages et s’attaquer enfin au partage de comptes. Une dernière opération à très haut risque et aux résultats commerciaux pas forcément garantis.