Black Panther 2 dépasse (déjà) les 2 millions, Simone étonne

Black Panther : Wakanda Forever a explosé les deux millions d’entrées, tandis que Couleurs de l’incendie et Simone – le Voyage du siècle se défendent très bien.

Cette semaine, et sans grande surprise, Black Panther 2 trône toujours sur le box-office français. Le nouveau Marvel était l’un des films de super-héros les plus attendus de 2022 et ses scores sont à la hauteur des attentes. Le film garde la meilleure moyenne par copie (1159 entrées) de ce classement. Il a récolté pas moins d’un tiers des tickets vendus cette semaine, malgré une baisse de 57 % sur ses entrées par rapport à son lancement (ce qui n’est pas tant alarmant après avoir effectué le meilleur démarrage de 2022).

Avec plus de 725 000 spectateurs réunis pour voir le long-métrage de Ryan Coogler, Wakanda Forever atteint les 2,4 millions d’entrées cumulées et se hisse déjà comme le dixième plus gros succès de l’année (derrière Qu’est-ce on a tous fait au Bon Dieu ?) chez nous. À titre de comparaison, l’autre film de super-héros de la rentrée, Black Adam, n’a même pas encore touché les 2 millions de spectateurs à sa cinquième semaine d’exploitation.

Le succès de Black Panther 2 est déjà indéniable alors qu’il fait déjà mieux que tous les autres Marvel ou films DC de cette année, chez nous (ses 2,4 millions écrasent les 2 millions de Doctor Strange 2 au même stade, ou même les 1,8 million de The Batman). De plus, le blockbuster conserve toujours son avance sur son prédécesseur, Black Panther qui,avec ses 1,9 million de spectateurs au moment, avait décroché le milliard en fin de course. Voilà qui laisse envisager le même destin pour ce deuxième volet, mais rien n’est encore gravé dans le marbre.

 

french touch

Malgré l’hégémonie de Black Panther 2 et de Disney (qui devrait se confirmer en cette fin d’année avec l’arrivée imminente d’Avatar 2), les films français n’ont pas à rougir de ses résultats ces derniers temps. Alors qu’un vent inquiétant de désertion des salles avait soufflé sur le mois de septembre, on a pu voir que le cinéma français a bien sauvé la mise du box-office en octobre. Et les choses ont l’air de continuer à aller dans le bon sens. À la deuxième place du classement, Couleurs de l’incendie de Clovis Cornillac s’en sort, par exemple, plutôt bien.

Même si le film n’égale toujours pas la précédente adaptation d’un roman de Pierre Lemaître au cinéma, Au revoir là-haut (qui enregistrait 440 000 entrées en deuxième semaine contre moins de 190 000 pour Couleurs de l’incendie), il survit encore à la forte concurrence et se voit déjà proche des 500 000 billets cumulés, à proximité de films comme Maigret ou Kompromat, sorties cette année.

De retour à la troisième place du classement, Simone n’en démord pas et reste indéniablement l’un des petits triomphes de la saison. 180 000 spectateurs ont encore investi les salles obscures pour voir le long-métrage d’Olivier Dahan, qui bénéficie toujours de la meilleure distribution sur notre sol (793 salles). Simone n’est désormais qu’à une poignée d’entrées de devenir le quatrième meilleur succès français de 2022 et pourrait même rivaliser avec Maison de Retraite, dans sa fin de course. Le film monterait ainsi sur le podium, juste derrière Novembre

 

Simone - Le voyage du siècle : photo Elsa ZylbersteinElle n’en a pas encore fini

 

En quatrième place du classement, c’est l’étonnant Reste un peu, de Gad Elmaleh, qui s’est imposé pour son démarrage. Avec la deuxième meilleure moyenne par copie de la semaine (604), le film a récolté plus de 152 000 entrées. Un score infiniment inférieur à la première semaine du seul autre film réalisé par l’humoriste, Coco, et ses 1,8 million de billets vendus pour son lancement en 2009. Toutefois, Gad Elmaleh était beaucoup plus populaire à l’époque et ses deux films n’ont absolument pas la même ambition. Reste un peu s’en sort d’ailleurs bien avec ses scores actuels, en comparant son modeste budget (estimé) de 1,38 million d’euros face aux 14,2 millions de Coco.

Mascarade vient clôturer ce top 5. Une fois encore, la comédie de Nicolas Bedos enregistre la moyenne par copie la plus basse de ce haut de classement (198 spectateurs en moyenne par salles). Une contre-performance qui lui coûte, pour sa quatrième semaine d’exploitation, deux places et le pousse lentement vers la porte de la sortie. Il a ainsi enregistré plus de 131 000 entrées cette fois-ci, le faisant tout de même dépassé les 700 000 spectateurs. À noter que ce sont des chiffres nettement plus bas que ceux du OSS 117 de Bedos (1,4 million de spectateurs au même stade) et de La Belle époque (1,1 million de spectateurs). 

 

Reste un peu : photo, Gad Elmaleh, Judith ElmalehEntretien avec un vampire

 

black adam chute et novembre bat un record

Au-delà du top 5, Les Femmes du square et Les Amandiers démarrent de façon plutôt encourageante, respectivement à la sixième et septième place du classement. Les deux films ont réalisé une performance quasi similaire entre 104 000 et 105 000 spectateurs. Toutefois, Les Amandiers, étant deux fois moins bien distribués que Les Femmes du square, se démarquent encore davantage par son score. De son côté, Armageddon Time a tristement déjà quitté le top 5, se retrouvant cette semaine à la huitième place. Le film de James Gray n’a attiré qu’un peu plus de 93 000 curieux ; un résultat largement inférieur au long-métrage précédent du réalisateur, Ad Astra. Celui-ci récoltait plus de 287 000 spectateurs au même stade.

Pendant ce temps, Novembre perd de plus en plus de vitesse, à sa septième semaine d’exploitation. Rien d’étonnant à ce qu’il ne soit qu’en neuvième place du classement de cette semaine et ce n’est clairement pas une défaite pour Cédric Jimenez qui vient d’exploser son propre record. Avec ses derniers 89 000 billets vendus, Novembre vient de dépasser les entrées totales de Bac Nord, devenant le meilleur succès de toute la filmographie du réalisateur. 

 

 

À la dixième place, Black Adam peine à faire bonne figure. Il reste très surprenant de voir le nouveau mastodonte de DC (censé relancer toute la machine des super-héros) faire une performance pas tant éloignée de celle de La Conspiration du Caire (thriller plus confidentiel de Tarik Saleh) à seulement une semaine d’exploitation de différence pour l’un et l’autre. Ses derniers 73 000 spectateurs et quelques auront tout de même permis au long-métrage avec Dwayne Johnson de dépasser au classement global de 2022 Super-héros malgré lui (qui aurait pu être le titre alternatif de Black Adam, finalement).

La relève est donc totalement assurée ce mois-ci par Black Panther 2, du côté super-héros, tandis que le cinéma français est toujours assez vigoureux pour continuer à faire revenir du monde dans les salles. On reste ainsi dans la pente ascendante du box-office, avec une hausse de 0,6 % des fréquentations en salle par rapport à l’année dernière au même moment. Et alors qu’Avatar 2 arrive le mois prochain, on ose croire à une fin d’année particulièrement positive pour encore le box-office alors que la semaine prochaine, Black Panther 2 sera sans doute encore au top. Le thriller Le Menu pourra toutefois surprendre, tandis qu’on croise les doigts pour les très bons Inu-OhAucun oursShe Said et Saint Omer.