BCN3D annonce une collaboration avec Henkel pour faire progresser sa technologie d’impression 3D pour les résines visqueuses

En mars dernier, Primante3D vous faisait découvrir une nouvelle technologie d’impression résine appelée « Viscous Lithography Manufacturing (VLM) », dont l’identité de l’auteur n’avait d’ailleurs pas manqué de surprendre, puisque s’agissant de BCN3D, le spécialiste des imprimantes 3D FDM. Marquant un tournant de son histoire, le fabricant espagnol a entrepris il y a trois ans le développement de sa propre technologie d’impression 3D par photopolymérisation. Sa particularité par rapport aux solutions existantes, est qu’elle est capable de traiter très rapidement des résines à haute viscosité compatibles avec les besoins de performances mécaniques et de productivité des entreprises.

Près de deux mois après son annonce fracassante, BCN3D a annoncé hier une collaboration qui nous intéresse tout autant, puisque conclue avec le leader mondial des adhésifs, des produits d’étanchéité et des revêtements fonctionnels, Henkel Adhesive Technologies. Un rapprochement dont on apprend qu’il aurait commencé en 2020, et qui aurait pour objectif de développer des résines industrielles pour la technologie d’impression 3D Viscous Lithography Manufacturing (VLM)™.

BCN3D explique vouloir s’appuyer sur l’expertise du groupe allemand Henkel, qui rappelons-le s’est lancé dans la fabrication additive en 2016 à travers sa marque Loctite. Dédiée aux résines haute performance, celle-ci a déjà fait l’objet de plusieurs partenariats avec des acteurs de premier plan comme EnvisionTec et Origin. « Avec plus de 100 ans d’expertise dans les applications à travers les industries à son actif, Henkel est plus que qualifié dans sa fourniture de solutions d’ingénierie de bout en bout pour la fabrication additive (AM), dont la majorité est menée à travers sa marque bien connue Loctite. » Commente BCN3D dans un communiqué. « En conséquence, BCN3D profitera de cette collaboration pour mettre au point de nouveaux matériaux pour la fabrication additive, accélérant ainsi sa vision de l’autonomie de fabrication afin d’accorder aux fabricants un contrôle total sur chaque étape de tout processus de production utilisant la fabrication additive. »

« Nous sommes impatients de voir l’impact considérable que la technologie VLM va apporter au marché de la fabrication additive »

Si les matériaux actuellement en cours de développement par Henkel et BCN3D ne peuvent pas encore être entièrement divulgués ; on sait toutefois que l’un des principaux domaines de recherche concerne les applications élastomères, un domaine qui bénéficie indubitablement des résines à haute viscosité. Ces matériaux peuvent inclure une fraction élevée d’oligomères pour obtenir un réseau de polymères faiblement réticulés : une structure qui peut résister de manière flexible aux contraintes mécaniques, agir comme des élastomères moulés de qualité industrielle et offrir des propriétés mécaniques améliorées.

« BCN3D a dévoilé une technologie révolutionnaire qui permet d’imprimer des résines à haute viscosité. Les propriétés thermiques et mécaniques sont améliorées par des additifs qui augmentent généralement la viscosité des résines, ce qui, dans d’autres cas, les rend plus difficiles à imprimer. L’équipe du BCN3D a mis au point une nouvelle technologie qui supprime les limites de la viscosité et permet l’impression d’une large gamme de nouveaux matériaux, ce dont nous avons été les témoins directs au cours des dernières années de collaboration. Nous sommes impatients de voir l’impact considérable que la technologie VLM va apporter au marché de la fabrication additive avec les nouvelles résines industrielles de Henkel. » Explique Sam Bail, directeur de l’impression 3D et des partenariats chez Henkel.

Le développement des résines d’impression 3D de Henkel sera assuré par le nouveau centre d’applications de BCN3D, où se déroule le programme d’adoption de la technologie VLM. Les participants rejoindront les entreprises Saint Gobain et Prodrive qui ont été les premières à découvrir le VLM et à expérimenter tout son potentiel avec de vraies pièces imprimées en 3D, accompagnées d’une attention individuelle pour répondre à leurs besoins d’impression exacts.

Alexandre Moussion
Les derniers articles par Alexandre Moussion (tout voir)