Bah Oury sur la création du cadre de dialogue : «  nous avons besoin que tous les acteurs puissent se parler »

Dans un décret rendu public dans la nuit du lundi 19 septembre 2022 à la télévision nationale, le Président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya a créé un autre cadre de dialogue inclusif qu’il a placé sous l’autorité de son Premier ministre, chef du Gouvernement. Ce cadre de dialogue vise à favoriser des échanges constructifs entre des acteurs des forces vives de la nation sur la transition. Interpellé sur cette annonce du président de la transition, Bah Oury président de l’UDRG, salue l’initiative.

« Je salue l’initiative et je pense que c’est tout à fait normal dans le contexte actuel. Nous avons besoin que tous les acteurs puissent se parler pour assigner et baliser la feuille de route de la transition et instaurer un climat de stabilité et de concorde qui peuvent permettre de faire en sorte que les travaux puissent avancer(…) » a-t-il avancé dans l’émission Mirador.

En ce qui concerne les propos du premier ministre Bernard Goumou, annonçant qu’il n’aura plus d’obstacle devant l’opérationnalisation de ce cadre de dialogue, Bah Oury soutient:  « Vous savez que toutes les coalitions politiques n’ont pas la même lecture et la même interprétation de la transition actuellement, mais nous en ce qui nous concerne au niveau de l’UDRG et au niveau de notre coalition l’ADRG, nous sommes tout à fait en phase avec les propos du premier ministre monsieur Goumou », a-t-il rassuré.

Mansaré Naby Moussa 628-030-370

x