Autodafé du Coran : Washington dénonce un acte « répugnant » et « profondément irrespectueux »

Téhéran(IQNA)-Washington a dénoncé l’autodafé du Coran devant l’ambassade turque à Stockholm, comme un acte « répugnant » et « profondément irrespectueux ».

Autodafé du Coran : Washington dénonce un acte « répugnant » et « profondément irrespectueux »Selon Ouest-France, le porte-parole du département d’Etat, Ned Price a affirmé : « Brûler des livres qui sont sacrés pour beaucoup est un acte profondément irrespectueux. C’est répugnant », ajoutant qu’il s’agissait d’une volonté « délibérée d’influer sur les discussions en cours sur l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Otan » et d’« affaiblir » l’unité transatlantique.

 

La haine n’a pas sa place à l’UE

La Commission européenne a déclaré lundi que les autorités suédoises devraient prendre des mesures concernant l’incident de l’autodafé d’un exemplaire du Coran.

Le porte-parole de la Commission européenne, Johannes Baherke, a déclaré, lors d’une conférence de presse à Bruxelles, que de telles pratiques ne sont pas conformes aux valeurs de l’Union européenne.

“Comme nous l’avons déjà dit à maintes reprises, le racisme, la xénophobie, la haine ethnique et religieuse n’ont pas leur place dans l’Union européenne”, a-t-il ajouté.

Manifestation à Bagdad

Plusieurs centaines d’Irakiens manifestaient ce lundi 23 janvier leur réprobation face au geste du Danois Rasmus Paludan.

Autodafé du Coran : Washington dénonce un acte « répugnant » et « profondément irrespectueux »

Un policier et sept manifestants ont été blessés lundi 23 janvier à Bagdad lors d’une manifestation organisée devant l’ambassade de Suède pour protester contre l’autodafé d’un Coran à Stockholm, a-t-on appris auprès d’une source sécuritaire.

«Entre 400 et 500 personnes» manifestaient à l’écart de la mission diplomatique du pays scandinave quand elles ont tenté d’avancer vers le bâtiment, a indiqué un responsable du ministère de l’Intérieur sous le couvert de l’anonymat.

Manifestation à Ankara

Les citoyens turcs, ont organisé une manifestation, en réaction à l’action de Rasmus Paludan, devant l’ambassade suédoise à Ankara.

Les hommes et les femmes turcs ont massivement participé à cette manifestation, dont des vidéos ont été publiées sur les réseaux sociaux.

Voici la lecture du verset 8 de la sourate Saff au cours de cette manifestation dont des vidéos ont été publiées sur les réseaux : 

«يُرِيدُونَ لِيُطْفِئُوا نُورَ اللَّهِ بِأَفْوَاهِهِمْ وَاللَّهُ مُتِمُّ نُورِهِ وَلَوْ كَرِهَ الْكَافِرُونَ

Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l’aversion des mécréants.

Manifestation à New York

Selon l’agence de presse Anadolu, la communauté turque de New York a organisé une manifestation devant le consulat de Suède, pour protester contre l’autodafé d’un exemplaire du Coran devant l’ambassade de Turquie à Stockholm, il y a quelques jours.

Autodafé du Coran : Washington dénonce un acte « répugnant » et « profondément irrespectueux »

Le correspondant d’Anadolu a rapporté mardi que la manifestation était organisée par l’Union internationale des démocrates (UID), avec la participation de membres des communautés arabe et assyrienne de New York.

Après le rassemblement devant la Maison turque, les manifestants se sont rendus devant le consulat général de Suède, où les organisateurs ont lu des communiqués de presse en turc et en anglais.

Reactions au Liban
 
Le cheikh Abdullah Jabri, secrétaire general du mouvement Al Oummah au Liban a dénoncé l’autorisation par les responsables suédois, de l’autodafé du Coran par Rasmus Paludan, indiquant : « De tels crimes n’interviennent pas dans le cadre de la liberté d’expression, mais c’est une réalité répugnante qui provoquent les musulmans, et les autorités suédoises sont responsables de l’intensification de la haine et de la violence. »

Autodafé du Coran : Washington dénonce un acte « répugnant » et « profondément irrespectueux »

Il a souligné : « Ces actes ne portent atteinte au Coran et à l’islam, parce que Dieu les protège et leur accorde une place plus élevée. »

Ce alors qu’un rassemblement a été organisé dimanche contre l’autodafé du Coran en Suède. 

Acte qui provoque un milliard de musulmans

Le grand mufti de l’Arabie Saoudite, cheikh ABdulaziz Al al-Cheikh a dénoncé, dans un communiqué l’autodafé du Coran, comme un acte qui provoque un milliard de musulman et qui attise les troubles au profit des protecteurs de l’extrémisme.

Autodafé du Coran : Washington dénonce un acte « répugnant » et « profondément irrespectueux »

Le mufti saoudien a estimé que le gouvernement suédois était responsable dans l’affaire, indiquant : « Ces actes sèment la haine et servent les projets extrémistes et terroristes et propagent partout la haine. »

La lumière du Coran ne déclinera pas

Le cheikh Ahmad bin Hamad al-Khalili, mufti d’Oman a vivement condamné l’autodafé du Coran, soulignant : « Les adversaires ne peuvent éteindre la lumière de l’orientation du Coran. Le soleil du Coran luit à jamais dans les cieux et sa lumière ne déclinera pas. »

« Cet incident est un vrai défi pour toute la communauté musulmane et les gouvernements et nations doivent s’y opposer catégoriquement et défendre le livre de Dieu comme source de dignité », a-t-il ajouté.

La mosquée de Paris condamne

La grande Mosquée de Paris a “condamné” lundi l’autodafé d’un Coran lors d’une manifestation à Stockholm, qualifiant cet acte de “malveillance gratuite ayant pour but d’inciter à la haine contre les musulmans d’Europe”.

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris Hafiz Chems-eddine lors d'une conférence de presse à la Grande Mosquée de Paris le 16 janvier 2020. (Photo, AFP)

Samedi après-midi, lors d’une manifestation autorisée par la police suédoise à proximité de l’ambassade de Turquie, l’extrémiste de droite suédo-danois Rasmus Paludan a brûlé un exemplaire du Coran dans un acte visant à dénoncer les négociations suédoises avec Ankara sur l’Otan.

“La Grande Mosquée de Paris déplore et condamne avec force ces actes”, écrit dans un communiqué le recteur Chems-eddine Hafiz, qui demande aux autorités suédoises d'”agir contre ce type d’acte”.

“Nous ne pouvons nous résoudre à banaliser les actes d’intolérance et de haine de l’Autre”, ajoute-t-il.

L’Europe passe des heures sombres
Le professeur Tariq Ramadan rappelle, pour sa part, que ce n’est pas la première fois que de tels faits se produisent.

Autodafé du Coran : Washington dénonce un acte « répugnant » et « profondément irrespectueux »

« On n’est pas simplement dans une volonté de confronter des idées mais dans une volonté d’humilier et de salir », pointe l’islamologue selon qui « l’esprit qui se dégage aujourd’hui rappelle des heures sombres de l’Europe à l’époque de la seconde guerre mondiale et du traitement des juifs ».

Il estime que « ce type de provocations » pour obtenir « la confrontation et la rupture » sont pensées pour « devenir des prophéties auto-réalisatrices où l’on provoque l’émotion de l’autre et sa réaction parce qu’on touche à quelque chose de sacré » afin de « prouver par là qu’il n’est pas des nôtres ».