AU CINEMA. “Mon héroïne”, à la poursuite de Julia Roberts, dans un film en partie tourné à Toulouse

Par Rédaction de Toulouse
Publié le  

Pascale Arbillot (Mathilde), Louise Coldefy (Juliette) et Chloé Jouannet (Alex), trois des actrices de
Pascale Arbillot (Mathilde), Louise Coldefy (Juliette) et Chloé Jouannet (Alex), trois des actrices de « Mon héroïne », tourné en partie à Toulouse. (©DR)

Petite comédie aux échos autobiographiques, ce film, tourné en partie à Toulouse, nous raconte comment Alex (délicieuse Chloé Jouannet), apprentie cinéaste, se lance à la poursuite de Julia Roberts pour lui proposer un scénario.

À la rencontre de la diva

Pour ce faire, il faut aller rencontrer la diva à New York. Sauf que, bien sûr, toute une armada d’agents et de cerbères en tous genres protège la star. Impossible de l’approcher.
Pugnace jusqu’au bout des ongles, Alex finira par lui faire lire son scénario. Mais avant cela, elle aura été rejointe par Mathilde, sa mère (Pascale Arbillot) et sa tante Juliette (Louise Coldefy).

Toutes les trois vont découvrir la ville qui ne dort jamais et sa faune très spéciale. Du chauffeur de taxi à la tenancière d’un hôtel à hurler de rire, les rencontres seront savoureuses même si douloureuses parfois. Ce film est très clairement une comédie. Il est mené à cent à l’heure, comme le genre le réclame d’ailleurs, et nous parle de la passion du cinéma.

>> Voici la bande-annonce, en vidéo <<

Une histoire incroyable bien maîtrisée

Presque tout est vrai dans cette histoire incroyable. Et pour un coup d’essai, Noémie Lefort nous laisse entendre combien elle maîtrise déjà tous les codes du 7e art, de la distribution au montage, du rythme à l’émotion et à l’humour. Sans oublier d’aborder en creux ici le conflit des générations.

Vite, un nouvel opus !

Vidéos : en ce moment sur Actu

De décors aéronautiques made in Toulouse dans le film

Dans “Mon Héroïne”, Chloé Jouannet campe le rôle d’Alex, une Rouennaise qui rêve de réaliser des films. Pour parvenir à ses fins, la jeune femme décide de traverser l’Atlantique : direction New York !
Rouen, New York… Vous vous demandez encore le lien avec Toulouse ? Eh bien, sachez qu’une partie du film a été tournée dans la Ville rose !
Par exemple, le Grand Set by Master Films a été utilisé pour tourner les scènes se déroulant à l’intérieur de l’avion. Ce studio de tournage de 1 200 m² de décor est doté d’une cabine d’avion de taille réelle.
Plus étonnant, pour son long-métrage, la réalisatrice Noémie Lefort s’est aussi servie de l’aéroport de Toulouse-Blagnac (ATB) pour recréer le décor de… l’aéroport John Fitzgerald Kennedy de New York !

Robert Pénavayre

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Toulouse dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.