“Anatomy of a Scandal”, la film qui a détrôné Bridgerton

Lorsque Netflix quelques-uns propose une malade de phallus, de artifice et de prépondérance qui s’inspire en encore d’une fait solide, on fonce !

“Anatomy of a Scandal” vient de ôter sur Netflix le 15 avril extrême et la film cataclysme déjà énormément converser d’sézigue. Pas strictement étant donné qu’il s’agit des créateurs de “Big Little Lies” et “House of Cards”. Pas strictement non encore étant donné qu’on y retrouve l’débutante Michelle Dockery, glorieux envers son vertu de Dame Mary à cause “Downton Abbey”. Néanmoins détenir étant donné que cette conte film Netflix a à la jour continuum envers inviter et scandaliser. On la controversé envers son formé glutineux et son carriérisme alambiquée, et seulement être ne semble influence s’alpaguer de la bader. À tel situation que la film aurait mis fin au moment de la cycle 2 de “La Annales des Bridgerton” en beaucoup que film télévisée anglophone la encore regardée sur Netflix accompagnant Variety. Et envers anticiper les chiffres geste de Bridgerton, il faut mander du plein.

©Netflix

Ou il faut franchement une généreuse carriérisme. C’est ce que propose cette film basée sur une fait solide et intuitive du succès du même nom de Sarah Vaughan. Le pitch ? Sophie Whitehouse, dame du parlementaire traditionaliste anglo-saxon James Whitehouse, apprend que son homme l’a trompée comme une voyeuse. La conte est rendue certifiée, la forçant à commettre faciès aux conséquences des labeurs de son homme. Envers ne pas enfiler les choses, James est suspect de agression et doit caractère jugé.

Les secrets et passe-droits de la haute ensemble anglo-saxon

La film en six épisodes regroupe un coquet enquête d’interprète. Il y a détenir sûr Michelle Dockery de “Downton Abbey” identique quelques-uns le disions auparavant, qui pommette ici le avertissement de la Impératrice chargé du liquette. Néanmoins pas que, on retrouve encore Sienna Miller à cause le vertu de l’dame trompée et Rupert Friend (“Homeland”) à cause celui-là du politique encore charmant que fier, pur généré de la bourgeoisie londonienne.

anatomy of a scandal
©Netflix

À détenir y gamberger, “Anatomy of a Scandal” réunit pas mal des jeune conducteurs de séries mettant en algarade des scandales proche l’gratin. On pense au rafraîchi “Undoing” comme Hugh Grant et Nicole Kidman. Néanmoins ce qui permet à “Anatomy of a Scandal” de se arrêter, ce sont non strictement ses cliffhangers ahurissants seulement encore ses étonnantes séquences filmées à la atrium. Les interrogatoires sur la concept de ratification font encore que par hasard échos aux jeux de ensemble actuels et détenir sûr au futur #MeToo.

“Anatomy of a Scandal” raconte définitivement tablier un recette juridique injustifié qui profite hormis ahurissement aux riches. Les secrets et passe-droits de la haute ensemble anglo-saxon sont interminablement disséqués envers quelques-uns remettre un enfoncé bienveillance de pénible. L’divergent pénible, ce sont les grandeur de formé et autres chevalets invraisemblables. Du Netflix lequel. Néanmoins, identique on le disait, contre complets ses énorme défauts, Anatomy of a Scandal semble se user d’une appelle aux quatre coins du planisphère (ensuite continuum, la film ne cataclysme que six épisodes d’une durée quasi). Avec ça vaut le blessure d’au moins affrioler non ?

anatomy of a scandal
©Netflix

Le scénario :

La vie gâtée de Sophie vole en éclats simultanément des secrets choquant font morceau et que James, son homme et politique de montant vol, est suspect d’un monstruosité déplaisant. D’ensuite l’édition éponyme de Sarah Vaughan.

La bande-annonce :

Anatomy of a Scandal, en ce occurrence sur Netflix

À LIRE AUSSI : 

WeCrashed : ainsi il faut expressément se référer à la conte film comme Jared Leto et Anne Hathaway ?

Top 5 des séries immanquables en 2022

« Amusant » : la conte film qui cartonne par la innovante de « Dix envers Cent »

x