Aéronautique : Daher ouvre à Toulouse un centre d’innovation pour la logistique

Publié le 23 sept. 2022 à 8:46

Le logisticien et constructeur aéronautique Daher vient d’inaugurer Log’in, le premier centre d’innovation collaborative de la logistique, dans son grand entrepôt de pièces d’avions pour les usines d’Airbus, à Cornebarrieu, dans la banlieue de Toulouse (Haute-Garonne). Labellisé plateforme d’accélération pour la logistique du futur, ce centre d’expérimentation de 600 m2 bénéficie d’un financement de 2,2 millions d’euros de l’Etat et d’une enveloppe de 7,5 millions sur cinq ans de la région Occitanie pour la transformation de la filière logistique régionale.

Daher fournit les locaux et le matériel (chariots élévateurs, racks…) pour permettre aux start-up de tester leurs solutions. Huit salariés sont affectés à ce programme d’innovation doublé d’un centre de formation. « Dans le monde de la logistique, les acteurs ne travaillaient pas ensemble. Nous avons voulu créer un outil mutualisé pour que les entreprises viennent tester les innovations et échanger », explique Didier Kayat, directeur général de Daher.

Bilan carbone

Le comité d’orientation stratégique de Log’in réunit des industriels et des logisticiens comme Carrefour, FM Logistic, Airbus, Thales, etc. Le centre mènera des projets d’innovation rassemblant PME, start-up et clients. Créé deux ans après l’association France logistique, il fédère les acteurs d’une filière pesant 10 % du PIB et 1,8 million d’emplois.

« Nous voulons redynamiser la chaîne logistique en accélérant l’innovation et en donnant une meilleure image de ces métiers, qui ont du mal à recruter, ajoute Didier Kayat. Il y a beaucoup de choses à faire pour améliorer le bilan carbone des entrepôts. » Il s’agit aussi d’accompagner les opérateurs dans la transition numérique et d’améliorer l’ergonomie des postes de travail.

Daher, qui exploite une centaine d’entrepôts dans le monde, a créé ce centre à Toulouse parce qu’Airbus a déjà mis en place une grande organisation pour sa chaîne de sous-traitants, et que la région Occitanie a voulu financer l’innovation de la filière. Elle subventionnera six projets de R&D sélectionnés par Daher, à hauteur de 820.000 euros. Parmi ceux-ci, la start-up toulousaine NovaLynx conçoit un système de robotisation de la préparation de commandes en logistique industrielle.

Le constructeur de navettes autonomes EasyMile teste à Log’in son tracteur électrique autonome pour les ports, fabriqué avec Terberg. Log’in accueille aussi neuf start-up, dont Kipsum, concepteur d’une solution de gestion de l’énergie dans les bâtiments qui a réduit de 17 % la consommation de l’entrepôt de Daher à Montoir-de-Bretagne (Loire-Atlantique). Après le rachat d’une usine d’aérostructures de Triumph aux Etats-Unis cet été, le groupe devrait réaliser un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros en 2022 et emploie 10.500 salariés, dont 6.000 dans la logistique industrielle et les services.

Quels repères dans un monde en mutation constante ?

Incertitudes politiques, innovations scientifiques, guerre en Ukraine, transition énergétique et écologique… Comment appréhender ces mutations ? Comment se positionner ? Chaque jour, les 200 journalistes de la rédaction des « Echos » vous aident à décrypter l’actualité économique, politique et internationale à travers des enquêtes, analyses, revues de presses, chroniques et éditos. Nos abonnés savent qu’ils peuvent s’appuyer sur ces ressources pour mieux se repérer dans notre environnement complexe et prendre les meilleures décisions stratégiques.

Je découvre les offres

x