Adorable dans Jerry Maguire et Stuart Little, voici pourquoi vous n’avez jamais revu Jonathan Lipnicki – Actus Ciné

Révélation du formidable film “Jerry Maguire”, que Tom Cruise électrisait en jouant un agent sportif, Jonathan Lipnicki incarnait, à 5 ans, l’adorable enfant de Renée Zellweger. Et a connu plus tard un gros passage à vide.

Formidable film signé Cameron Crowe, électrisé par un génial Tom Cruise en agent sportif et Cuba Gooding Jr, qui sera auréolé de l’Oscar du Meilleur second rôle, Jerry Maguire était aussi la vraie révélation d’un adorable gamin, sous les traits de Jonathan Lipnicki, qui faisait dans le film ses premiers pas devant la caméra, âgé de cinq ans. La National Broadcast Film Critics Association lui avait même décerné, en 1996, le prix de la Meilleure interprétation par un enfant pour sa prestation de Ray Boyd, le fils de Renée Zellweger.

Si Jonathan Lipnicki a tourné par la suite dans quelques productions, prêtant sa voix au bébé tigre de Dr. Dolittle de Betty Thomas, dans les films Stuart Little, ou encore le temps de trois épisodes dans la saison 3 de la série Dawson, sa carrière devant la caméra a aussi connu un hiatus de nombreuses années, à partir de la seconde moitié des années 2000.

Dans un tout récent entretien accordé au site /film, Lipnicki, désormais âgé de 31 ans, évoque justement et sans détour son absence des écrans. S’il a tourné dans quelques courts-métrages et une poignée de films partis directement garnir les étagères de DVD, sa carrière n’a jamais recapté la lumière de ses débuts très prometteurs.

“La plus grosse transition pour moi était… Je n’avais pas travaillé durant très longtemps. Les gens mettent toujours ça sur le compte de “oh je suis allé au lycée”, ce genre de trucs. Ça c’est ce que les gens vous disent parfois quand ils ne travaillent pas. Ou s’ils ont été un enfant acteur ou quoi que ce soit, qu’ils ont pris un long congé. J’ai pris des congés, dans le sens où ce n’était pas la seule priorité [le cinéma] que j’avais. Mais je n’ai pas travaillé parce que je n’ai tout simplement pas travaillé. Je n’ai pas vraiment eu de rôles pendant un moment”.

“Je n’étais pas assez bon…”

Lipnicki aimait jouer à l’écran, mais il a disparu aussi parce qu’il fut jugé pas assez bon pour rester dans le circuit. “Je suis honnête à ce sujet. C’était parce que je n’étais pas un très bon acteur à un moment donné. Le truc formidable quand vous êtes un jeune acteur, enfant, c’est qu’il y a ce côté émerveillement enfantin, cette spontanéité”.

C’est aussi pour cela que vous voyez beaucoup d’enfants assez talentueux. Puis les filtres apparaissent, et vous devenez nerveux. Moi, je suis passé d’un état à faire les choses avec naturel, à essayer de faire comme mes acteurs préférés”.

Pour muscler son jeu, comme aurait dit un certain Aimé Jacquet, Lipnicki a pris des cours de théâtre après le lycée, et s’est vraiment plongé dans le métier. “Je n’avais jamais fait de théâtre lorsque j’étais enfant, alors j’ai commencé à en faire. J’ai toujours aimé ça, j’y ai trouvé une nouvelle forme de satisfaction. Et c’est vraiment, je pense, le plus beau métier du monde quand on a le plaisir de le faire”.

Il poursuit un peu plus loin : “Je suis très reconnaissant pour ce que j’ai fait quand j’étais enfant, et cela m’aide certainement à bien des égards. Mais ça ouvre des portes et ça en ferme d’autres. J’ai de grandes opportunités grâce à ce que j’ai fait dans le passé. Et aussi parfois, cela peut être un terrain plus difficile à certains égards. Et je pense que c’est ainsi que cela influence ma carrière aujourd’hui”.

x