« About Kim Sohee », un thriller sur l’enfer des call centers

« About Kim Sohee », un thriller sur l’enfer des call centers

Posted on

Il y a chez la réalisatrice sud-coréenne July Jung une sensibilité à fleur de peau qui enveloppe chacune de ses images. Une sensibilité déjà visible dans son film A Girl at My Door, sorti en 2014. Dans About Kim Sohee, présenté à la Semaine de la critique en 2022, la cinéaste s’inspire d’un fait divers survenu en 2016 en Corée du Sud. Une lycéenne sud-coréenne, qui suivait une formation professionnelle dans un centre d’appels pour une grande entreprise de téléphonie, se suicide. Dans la fiction, Kim Sohee est une jeune fille passionnée de danse avec beaucoup de caractère.

Pour son stage de fin d’études, elle intègre un centre d’appels de la société Korea Telecom. Mais son moral décline sous le poids de conditions de travail dégradantes et d’objectifs de plus en plus difficiles à tenir… La jeune fille disparaît. Est-ce un suicide ? Un accident de travail ? Chargée d’enquêter, l’inspectrice Yoo-jin tente de recoller les morceaux d’une histoire que certains cherchent à étouffer. Elle va revenir sur chaque lieu fréquenté par la jeune fille et remonter le fil des responsabilités, de l’école jusqu’à l’État qui subventionne les entreprises pour prendre des stagiaires surexploités la plupart du temps et virés du jour au lendemain dès lors qu’ils se plaignent de leur sort.

À LIRE AUSSIFestival de Cannes : deuxième Palme d’or pour le Suédois Ruben Östlund « Ce qui arrive à Sohee est un drame. Je l’ai évoqué tout en montrant la nature effroyable de la société dans son ensemble, qui n’hésite pas à souiller la victime pour se dédouaner. C’est aussi tragique et déchirant que la disparition elle-même », explique la réalisatrice dans sa note d’intention. C’est un récit en deux temps que nous raconte July Jung : d’un côté, le portrait d’une jeune fille pleine de vitalité et broyée par la machine ; de l’autre, un polar passionnant où le personnage de l’enquêtrice se confond peu à peu avec celui de la protagoniste. Ce double portrait est porté par un duo d’actrices magnifiques, Bae Doo-na et Kim Si-eun. Ce sont elles qui emportent le spectateur dans cette critique sans concession du culte de la performance et du harcèlement au travail. Cela se passe en Corée du Sud, un pays où la pression sociale est très forte. Mais cela pourrait très bien se passer en Europe. La force du film est de rester au plus près des émotions de ses deux héroïnes. Un long-métrage aussi captivant que glaçant.

About Kim Sohee, réalisé par July Jung. En salle.

dmp