À son image de Thierry de Peretti pour Arte France Cinéma

– Le prochain long du cinéaste sera coproduit par la chaîne franco-allemande, tout comme les projets de Vladimir Perisic, Mareike Engelhardt et Jérémy Comte

À son image de Thierry de Peretti pour Arte France Cinéma

Le réalisateur Thierry de Peretti

Le troisième comité de sélection de l’année 2022 d’Arte France Cinéma (piloté par Olivier Père) a choisi de s’engager en coproduction et en préachat sur quatre projets.

Parmi eux se distingue À son image, le 4e long métrage de Thierry de Peretti après Les Apaches [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Quinzaine des Réalisateurs 2013), Une vie violente [+lire aussi :
critique
bande-annonce
fiche film
]
(Semaine de la Critique cannoise 2017) et Enquête sur un Scandale d’État [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Thierry de Peretti
fiche film
]
(prix de la meilleure photographie de la en compétition 2021 de San Sebastián). Libre adaptation du roman éponyme de Jérôme Ferrari, le scénario (co-écrit par le cinéaste et Jeanne Aptekman) se structure autour de plusieurs moments de la vie d’Antonia, une photographe victime d’un accident de la route en Corse, et de celle de ses amis les plus proches. Ils se mélangent aux événements les plus violents de l’histoire politique de l’île, des années 80 au début du XXIe siècle. La production sera assurée par Les Films Velvet, la distribution par Pyramide et le tournage se déroulera en Corse et en Bosnie au printemps prochain.

(L’article continue plus bas – Inf. publicitaire)

nouveau marche canada 2022 internal

Arte France Cinéma soutiendra aussi La honte qui sera le second long du Serbe Vladimir Perisic après Ordinary People (Semaine de la Critique cannoise 2009) et qui comptera en tête d’affiche Jasna Djuricic (European Fim Award 2021 de la meilleure actrice pour La voix d’Aida [+lire aussi :
critique
bande-annonce
interview : Jasmila Žbanić
fiche film
]
) et Jovan Gini. Écrit par le réalisateur et la Française Alice Winocour, le scénario plonge à Belgrade en 1996. Pendant les manifestations étudiantes contre le régime de Milosevic, Stefan, 14 ans, mène seul dans le feu des événements la plus dure des révolutions : accepter l’inacceptable, voir dans sa mère une complice de cette politique et trouver la force de se confronter à elle… Produit par KinoElektron (France), Trilema (Serbie), Kinorama (Croatie) et Red Lion (Luxembourg), le film est en tournage à Belgrade jusqu’à fin octobre.

Arte France Cinéma appuiera également deux premiers longs métrages : Rabia de Mareike Engelhardt (une production associant les Français de Films Grand Huit et les Allemands de Starhaus Filmproduktion, dont le tournage se déroulera en novembre et décembre) et Paradise de Jérémy Comte (co-écrit par Will Navia, une production des Français de Constellation Productions et de Cinenovo avec les Canadiens de Elevation Pictures dont le tournage est prévu à l’automne 2023).

À noter par ailleurs la sélection de trois films dans le cadre du Grand accord franco-allemand d’Arte : La disparition de Kirill Serebrennikov, Apathie de Alexandros Avranas et Das Geträumte Abenteuer de Valeska Grisebach.

Pour mémoire, Arte France Cinéma soutient aussi les prochains films de Alice Rohrwacher, Nuri Bilge Ceylan, Bertrand Bonello, Miguel Gomes, Philippe Garrel, Abderrahmane Sissako, Lisandro Alonso, Walter Salles, Jonas Trueba, Patricia Mazuy, André Téchiné, Emmanuel Finkiel, Sophie Letourneur, Justyna Tafel, Johanna Pyykkö, Payal Kapadia, Diego Céspedes, Karim Moussaoui, Stephan Castang, Sofia Alaoui, Momoko Seto, Ramata-Toulaye Sy, et du duo Caroline Poggi – Jonathan Vinel.

(L’article continue plus bas – Inf. publicitaire)

x