A 24 ans, un acteur de Riverdale (Netflix) se filme, tue sa mère et termine en prison : “Je n’ai aucune excuse”

C’est une affaire sordide qui a agité les États-Unis ces derniers mois. Un fait divers qui montre malheureusement que la réalité rejoint parfois la fiction. Si la saison 1 de Riverdale est construite autour d’un meurtre, l’équipe était alors bien loin de s’imaginer que cette tragédie les toucherait dans la vraie vie. Parmi le casting 5 étoiles, un acteur a fait la Une des journaux pour avoir tué sa mère.

Riverdale fait partie des séries à succès diffusées par Netflix. Depuis son lancement en 2017, les saisons ne font que défiler et ne semblent pas prêtes de s’arrêter. En effet, son ambiance sombre à la Twin Peaks et ses personnages attachants sont parvenus à capter l’attention des spectateurs. Jughead, interperté par Cole Sprouse, est le narrateur de la saison 1. Il annonce : « On dirait une ville ordinaire de loin. Comme il y en a partout. Sûre. Respectable. Innocente. Mais approchez-vous, vous verrez les ombres derrière cette façade. » Un message qui prend tragiquement un nouveau sens dans la vraie vie.

L’acteur de Riverdale a tué sa mère d’une balle dans la tête

L’acteur condamné pour meurtre ? Ryan Grantham, alias Jeffery Augustine, le meurtrier du père d’Archie. Le jeune homme apparaît notamment dans la saison 4. Il a été condamné à la prison à vie, ce mercredi 21 septembre, pour avoir tué sa mère au Canada. Présent lors de l’audience, Radio Canada révèle que le comédien s’était filmé avec une GoPro le jour du drame, en 2020.

Les détails du meurtre sont particulièrement choquants. L’ancien acteur aurait décrit la scène de crime à la caméra. Il explique alors avoir tué sa mère, Barbara Waite, d’une balle à l’arrière de la tête. Celle-ci se trouvait chez elle et était en train de jouer du piano. Le lendemain, le jeune homme a couvert le corps avec un drap et a disposé des chandelles tout autour. Autre détail : il a accroché un rosaire au piano.

Ryan Grantham a même souhaité aller plus loin. Après le meurtre de sa mère, il a ensuite pris la route, la voiture chargée d’armes et de munitions, pour se rendre à Ottawa chez le Premier Ministre Justin Trudeau. Son objectif ? Le tuer, lui aussi. En chemin, il a finalement décidé de faire demi-tour pour aller dans son ancienne université en Colombie-Britannique. Le jeune homme était alors assailli d’idées noires et souhaitait, à ce moment-là, commettre une fusillade parmi les étudiants. Finalement, il s’est dirigé vers le poste de police de Vancouver pour avouer son crime.

À lire également : 

Condamné à la prison à vie

D’après le juge, la santé mentale de l’acteur s’était fortement dégradée dans les mois qui ont précédé son crime. En cause ? Des journées passées seul, sous l’emprise de la drogue. Le jeune homme a également consulté de nombreuses vidéos violentes sur le dark web. Lors d’une audience en juin dernier, Ryan Grantham s’était adressé à la Cour suprême pour présenter ses excuses. Les procureurs avaient présenté les résultats de deux rapports psychiatriques. Ceux-ci ont suggéré que l’acteur voulait tuer sa mère pour lui épargner d’être témoin des autres violences qu’il avait l’intention de commettre.

Ryan Grantham n’a pas tenté de justifier son acte d’une quelconque manière devant la Cour. « Je ne peux pas expliquer ni justifier mes actions. Je n’ai aucune excuse. », a-t-il déclaré devant les jurés, selon les informations de CBC. Condamné à la prison à vie, il ne sera pas admissible à une libération conditionnelle avant au moins 14 ans d’emprisonnement. Acteur depuis l’âge de 9 ans, il a également joué dans les séries Supernatural et iZombie.

x