49 points, une première depuis 28 ans : Tray Boyd dans les traces de Bruce Bowen – BeBasket

Crédit photo : Alain Chenevière / JAVCM

Meilleur marqueur de Pro B, le Vichyssois Tray Boyd III a tutoyé la barre mythique des 50 points vendredi contre Lille. On n’avait plus vu cela depuis Bruce Bowen en 1995 dans l’antichambre !

« Tray Boyd a accompli quelque chose de complètement fou : 49 points en France, cela équivaut à 70 points [aux États-Unis] vu le niveau de défense et de physicalité dans ce championnat », a tweeté Dillion Sneed, ancien intérieur de Saint-Étienne (2007) et Aix-Maurienne (2010). Si l’Américain n’a pas gagné en crédibilité en s’autoproclamant ex-meilleur marqueur de Pro B, ce qui est complètement faux (12,9 points de moyenne en 10 rencontres), ses propos viennent tout de même illustrer l’ampleur de la performance réalisée par le combo-guard vichyssois le week-end dernier.

À seulement cinq points du record all time en Pro B

En plus d’un match homérique (victoire 107-104 de Lille), les 2 472 spectateurs du Palais des Sports Pierre-Coulon ont eu la chance d’assister à une prestation d’un autre temps. Redevenu le meilleur scoreur de Pro B (à la faveur, aussi, d’un non-match de son principal concurrent, Jazzmarr Ferguson, tenu à 6 points par Saint-Quentin), Tray Boyd III (24 ans) a compilé 49 points à 64% (16/25 aux tirs), 4 rebonds, 3 passes décisives et 2 interceptions. Il fallait bien cela pour permettre à une équipe auvergnate loin de ses standards défensifs d’accrocher aussi longtemps le LMB, jusqu’à une prolongation arrachée par un tir primé de l’ancien pensionnaire de la deuxième division finlandaise. « On a tout donné jusqu’à la fin mais cette défaite me laisse un goût bizarre dans la bouche », a-t-il dit après coup.

Avec ses 49 unités, Tray Boyd n’est pas passé si loin du record en Pro B (version LNB, soit depuis 1987), toujours détenu par Kevin Strickland, auteur à deux reprises de 54 points avec Sceaux en 1991. Pour trouver mieux, il faut remonter jusqu’à la saison… 1994/95, quand un certain Bruce Bowen, futur triple champion NBA, avait marqué 50 puis 53 points sous les couleurs de l’ALM Évreux. Entre-temps, en 28 ans, les saillies à plus de 40 points ont été extrêmement rares dans l’antichambre : par exemple, entre Rasheed Wright (41 points) et Jonathan Hoyaux (40), il s’est écoulé plus de 10 ans, entre octobre 2008 et janvier 2019, sans que personne n’y parvienne ! Alors oui, que quelqu’un ait réussi à tutoyer les 50 points, même sans la victoire au bout, cela méritait bien d’entrer dans les livres d’histoire de la Pro B…

Vichy : Vivre et mourir avec Tray Boyd III

Les meilleures performances au scoring des dix dernières saisons en Pro B :

  • 2021/22 : 34 points, par Dominez Burnett (Vichy-Clermont)
  • 2020/21 : 41 points, par Cleanthony Early (Antibes)
  • 2019/20 : 35 points, par Michael Holton (Lille)
  • 2018/19 : 41 points, par Yunio Barrueta (Nancy)
  • 2017/18 : 35 points, par Ricky Tarrant (Poitiers)
  • 2016/17 : 35 points, par Corin Henry (Évreux)
  • 2015/16 : 34 points, par Darrin Dorsey (Poitiers)
  • 2014/15 : 35 points, par Daviin Davis (Souffelweyersheim) et Andrew Fitzgerald (Poitiers)
  • 2013/14 : 39 points, par Dejuan Wright (Orchies)
  • 2012/13 : 37 points, par John Flowers (Denain) et Wilbert Brown (Aix-Maurienne)

 

 

par

“Tray Boyd a accompli quelque chose de complètement fou : 49 points en France, cela équivaut à 70 points [aux États-Unis] vu le niveau de défense et de physicalité dans ce championnat”, a tweeté Dillion Sneed, ancien intérieur de Saint-Étienne (2007) et Aix-Maurienne (2010). Si l’Américain n’a pas gagné en crédibilité en s’autoproclamant ex-meill…

Politique relative aux commentaires de BeBasket – Actualité du basket en France et en Europe

Partagez vos remarques et vos avis dans la bonne humeur et surtout respectez les autres ! Tout spam sera banni !