40 films de réalisatrices à découvrir

18 longs métrages, 12 courts métrages, 16 pays et 14 invités pour la 17ème édition de ce festival qui met en lumière le cinéma des femmes. Rendez-vous du 26 novembre au 1er décembre.

Tout savoir sur la course Marseille-Cassis :
Course Marseille-Cassis 2022

Longtemps invisibles aux yeux du grand public, peu produites et peu distribuées, les réalisatrices ont, depuis 16 ans, un espace qui leur est dédié. Les porter sur le devant de la scène et mettre en lumière leurs singularités, leurs engagements et leurs audaces, telle est la mission du Festival Films Femmes Méditerranée.

Jeune réalisatrice franco-tunisienne, Erige Sehiri présente son premier long métrage de fiction à l’occasion du Festival Films Femmes Méditerranée.

“Sous les figues” raconte l’histoire d’une journée de récolte de figues au nord-ouest de la Tunisie pendant laquelle des jeunes filles échangent, se confient et flirtent avec leurs aînés ouvriers. Des discussions qui révèlent leurs envies et leurs frustrations mais aussi leurs opinions politiques et leurs avis sur leur condition de femmes.

En complément de la projection, Erige Sehiri offrira une leçon de cinéma mardi 29 novembre de 11 à 13h au vidéodrome de Marseille.

Pendant tout le festival, focus sur les “dérapages de Françoise Romand”. Spécialisée dans les documentaires, cette autrice utilise le burlesque dans ces films et casse les codes du style documentaire réputé sérieux.

Trois de ses réalisations permettront de découvrir une partie de l’œuvre de la réalisatrice :

  • “Mix-up ou Méli-mélo”, mardi 29 novembre à 18h au Vidéodrome. L’histoire de deux Anglaises qui, bébés, ont été échangées par erreur à la maternité, et découvrent, à 20 ans, qu’elles n’ont pas été élevées par leurs vrais parents.
  • “Thème Je”, mardi 29 novembre à 20h30 au Vidéodrome. “Des fantasmes fantasques” entre la France, l’Angleterre et l’Allemagne.
  • “Appelez-moi Madame”, mercredi 30 novembre à 18h30 à La Baleine. Jean-Pierre, ancien résistant, militant communiste, poète, marié avec Huguette, père de Jean Noël a entamé une transition à 55 ans sous le regard amoureux de son épouse.

Françoise Romand sera présente à chacune des séances pour échanger avec les spectateurs.

Après les rencontres, la réalisatrice animera “Cinéromand” aux Tours Labourdette samedi 3 décembre. Un espace singulier où des extraits de ses films seront diffusés dans des appartements. Inscriptions : [email protected]

Le festival Films Femmes Méditerranée : un événement ouvert à tous les publics dont les plus jeunes. Mercredi 30 novembre, c’est le film d’animation “Dounia et la princesse d’Alep” qui rassemblera toute la famille.

Un long-métrage qui parle d’exil, de guerre et de solidarité, à travers le regard de la jeune Dounia, petite fille de 6 ans. Réalisé par Marya Zarif, autrice et dessinatrice et par André Kadi, bédéiste, ce film saura toucher toute la famille par la beauté de ses images et par l’histoire plus que jamais d’actualité.

Rendez-vous à 10h30 et à 14h au Cinéma de la Baleine. Gratuit pour les moins de 26 ans.

Découvrir le cinéma de pellicule c’est possible grâce à l’association Dodeskaden qui organisera des ateliers 16 mm pour les enfants. Au programme : histoire du cinéma, visionnage de film et dessins sur pellicule.

Au cœur de “L’Atlantic Bar” on parle, on se retrouve, on rit, on pleure, on boit, on vit. Lieu de rencontre et de retrouvailles, les gérants du bar, qui ne sont pas propriétaires, se voient obligés de fermer leur commerce. Les habitués se mettent alors en branle pour tenter de sauver le bar de leur quartier, leur lieu de vie.

Avant de réaliser ce film, Fanny Molins avait fait un travail photographique sur les Arlésiens habitués de ce bar emblématique de quartier.

Le film sera à voir mercredi 30 novembre à 20h à l’Alhambra. 

Les rencontres Films Femmes Méditerranée nous invitent cette année particulièrement à travers un voyage dans toute l’Europe.

Une programmation portugaise en collaboration avec le Festival Olhares do Mediterraneô de Lisbonne. Deux réalisatrices pour deux films qui mettent en lumière leur pays, de son passé à son présent, entre ses blessures et ses victoires : “Yvone Kane” de Margarida Cardoso et “Contre ton cœur” de Teresa Villaverde, à voir lundi 28 novembre au cinéma Les Variétés.

Nouveauté cette année, le partenariat avec la plateforme EUNIC (European Union National Institutes for Culture), qui a spécialement sélectionné un film Allemand, “Girl Gang” de Susanne Regina Meures, un film Espagnol, “Les Plombiers” de Neus Ballus et un film italien, “Il Paradiso del Pavone” de Laura Bispuri, pour les rencontres Films Femmes Méditerranée.

Toutes les heures et les lieux des séances sont à découvrir ici.

Pour sa 17ème édition le Festival Films Femmes Méditerranée offre toujours autant de diversité et d’universalité. Il montre une fois encore que les femmes sont capables de faire tous types de films qui parlent à tous les publics.

Films Femmes Méditerranée
Du 26 novembre au 1er décembre
A Marseille : tous les lieux
Forfait 4 séances = 20 euros : tous les tarifs
Gratuit pour les moins de 26 ans
La programmation complète